TITRE DU SLIDE1
TITRE DU SLIDE2
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit de la famille > le droit aux relations personnelles des grands-parents: un droit absolu?

le droit aux relations personnelles des grands-parents: un droit absolu?

Le 15 octobre 2019
Seul l'intérêt de l'enfant doit être pris en considération pour éviter de le placer dans un conflit de loyauté. Il serait délétère de se voir imposer une image négative de ses parents par une personne que l'enfant ne connaît pas.

L'art. 375 BIS CC prévoit un recours au Tribunal de la famille lorsqu'il n'y a pas d'accord entre les parents et les grands-parents. Si à chaque conflit entre eux, le tribunal devait refuser ce droit aux relations personnelles, cet article du code civil n'aurait plus aucune application.

Comme le plaide régulièrement l'avocat Caroline CRAPPE,avocat à Eghezée, devant le tribunal de la famille, la principale question est de savoir si les rencontres entre grands-parents et enfant risquent de le placer dans un conflit de loyauté qui ne serait pas de son intérêt.

Bien qu'idéalement, tout enfant devrait pouvoir entretenir des contacts avec ses grands-parents parce que ceux-ci ont une place importante dans ce qui peut leur être transmis sur l'histoire familiale ou sur la vie de leurs parents durant leur jeunesse, mettre le petit enfant dans un conflit de loyauté entre ses parents et ses grands parents qu'il ne connaît peut-être pas pourrait perturber son développement ultérieur.

(Tribunal de la famille de Huy, 31 juillet 2019, inédit)

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit de la famille